CERCLE VITAL


"2 Femmes", 1972, huile sur toile, 2x (130 x 65cm.)

« L’homme est de glace aux vérités; il est de feu pour les mensonges. » La Fontaine (1621-1695) (1).


La vache!

Regardons maintenant, ce biptique intitulé "2 femmes", nous y voyons représenté ce qui pourrait être deux femmes effrayantes. L’une patauge dans le goudron et l’autre avorte le contenu d’un utérus de "pétroleuse". A cette époque de révolution permanente et de grande copulation estudiantine, nous croyions que la pollution par les hydrocarbures (2) allait altérer la reproduction humaine (ovule et sperme). C’était une erreur. Le cercle vital boire, manger, dormir, se reproduire nous entraînera t-il vers un autre cercle morbide qui serait: surpopulation, surproduction, surchauffe ? Le réchauffement climatique depuis le 19 ème siècle ne prête plus à controverse. C’est un fait établi, de même que son accélération. De 0,7°C en moyenne au 20 ème siècle, les prévisions futures pour la fin du siècle actuel situent l’accroissement dans une fourchette de 1,8 à 4,0°C., avec une valeur probable de 3,0°C. Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernementaux sur l’Evolution du Climat) confirme que le changement climatique aura des conséquences de plus en plus graves au 21 ème siècle (3). Si rien n’est fait pour combattre ce phénomène, il affectera tous les éléments fondamentaux de la vie: l’accès à l’eau, la sécurité alimentaire, la santé, l’environnement. Le changement climatique menace aussi de provoquer des guerres et d’accroître des migrations à l’échelle planétaire. Il y a de quoi devenir, comme le fût en son temps Salvador Dali (1904-1989) (4), "paranoïaque critique" face à de telles réalités! Depuis ces "colères picturales" de 1972, les femmes et les hommes se sont reproduit encore de plus belle, créant pour étouffer les cris des bébés, un silence médiatique fait majoritairement pour plomber les paroles de notre terre. Les couleurs bleues, rouges et blanches ont fait place au bleu et or européen et la température continue de monter durablement sur le thermomètre de la mondialisation. Chaud bouillant pour tous. Selon les estimations de croissance de la population mondiale faites par l’ONU nous étions à -10.000 ans av. J.-C., de 1 à 10 millions d’homme sur la terre. En -5.000 nous étions 5 à 20 millions, en l’an 1 de notre ère, de 170 à 400 millions, en l’an 1.000, 254 à 345 millions, en 1800, 0,813 à 1,125 milliards, en 1900, 1,550 à 1,762 milliards, en 1930, 2,07 milliards, en 1960, 3,023 milliards, en 1975, 4,073 milliards, en 1990, 5,279 milliards, en 2005, 6,5 milliards (5). En 2015 nous serons 7,219 milliards, en 2030, 8,199 milliards et en 2050, 9,075 milliards…Une accélération incroyable ! Pour l’économiste Thomas Robert Malthus (1766-1834) (6), l’augmentation démographique est beaucoup plus rapide que la croissance de la production alimentaire, ce qui nécessite une limitation de la natalité pour éviter les famines dues à la surpopulation. Les néo-malthusiens font de cette limitation des naissances un droit humain.

Des catastrophes malthusiennes ont déjà été observées et étudiées dans des populations animales. Ainsi: « (...) en 1944, 29 rennes ont été introduits sur l’île de St Matthew en mer de Béring. En l’absence de prédateur, et en présence de ressources alimentaires abondantes, la population a explosé, atteignant 6000 individus dans l’été 1963, soit une croissance de 30% par an. Six mois plus tard toute la population sauf 42 femelles était morte de faim, et la végétation gravement et durablement dégradée. » David R. Klein, "The introduction, Increase, And Crash Of Reindeer On St. Matthew Island" (7).

Certains auteurs prétendent que: « (...)la population humaine de l’île de Pâques a subi une catastrophe malthusienne peu de temps avant sa découverte par les occidentaux ou que les génocides des années 1990 dans la région des grands lacs africains sont des manifestations d’une catastrophe malthusienne. » Diamond, C. André et J.-P. Platteau dans "Land relations under unbearable stress : Rwanda caught in the Malthusian trap" (8)

Qui veut faire l’ange, fait la bête !

« Avec 1,4 milliards de vaches, notre planète croule en effet littéralement sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d’habitants ! Et c’est de pire en pire. La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes. Et devrait encore doubler entre 2008 et 2030. Aujourd’hui, le bétail consomme 60% de la production mondiale de céréales, 670 millions de tonnes ! Un volume qui suffirait amplement à nourrir les 850 millions d’êtres humains … » Jeremy Rifkin dans "Beyond Beef " (9).

Que le mot "nature" est polysémique ! Ainsi, le "Wilderness Act", USA (1964) (10) est connu pour sa définition succincte et poétique de la nature : «…un lieu où la terre et sa communauté de vie ne sont point entravés par l’homme, où l’homme lui-même n’est qu’un visiteur de passage. »

Jean-Bernard Pouchous - 2009.

15-Bibliographie.

15-F-1- Marc Escola, Lupus in fabula : Six façons d'affabuler La Fontaine, éd. PU Vincennes, coll. L'imaginaire du texte, 2003.

15-F-2- François Colin, Pollution localisée des sols et sous-sols par les hydrocarbures et par les solvants chlorés, Comité de l’environnement, éd. Tech. & Doc. Lavoisier, Rapport de Académie des sciences, 2000.

15-F-3- Louis Fellous, Catherine Gautier, Comprendre le changement climatique, éd. Odile Jacob, coll. Sciences, 2007.

15-F-4- Salvador Dalí, Frédérique Joseph-Lowery, Jack Spector, La vie secrète de Salvador Dali : Suis-je un génie?, éd. l'Age d'Homme, Bibliothèque Mélusine,

15-F-5- Gilles Pison, Guillaume Balavoine, Atlas de la population mondiale : Faut-il craindre la croissance démographique et le vieillissement ?, éd. Autrement, coll. Atlas/Monde, 2009.

15-F-6- Thomas Robert Malthus, Essai sur le principe de population, éd. Flammarion, coll., Garnier Flammarion / Droit économie dictionnaire, 1999.

15-F-7- David R. Klein, The Introduction, Increase, and Crash of Reindeer on St. Matthew Island, dans The journal of wildlife management, éd. Wildlife Society, 1968,

15-F-8- Diamond, C. André et J.-P. Platteau, Land relations under unbearable stress, Rwanda caught in the Malthusian trap, éd. Journal of Economic Behavior and Organization, coll. 34, 1998.

15-F-9- Jeremy Rifkin, Beyond Beef - The Rise and Fall of the Cattle Culture, éd. Plume, 1993.

15-F-10- Mark Harvey, Wilderness Forever: Howard Zahniser And The Path To The Wilderness Act, éd. University of Washington Press, coll. Weyerhaeuser Environmental Books, 2005.

L'AUTEUR
LIENS UTILES

80 X 40

ICONODULE

CRITIQUE

Par tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black