CHANACH L'ANCIEN - Margarethe Luther


"D'après Cranach l’Ancien, Margarethe Luther", 2011, acrylique sur toile, 35 x 24 cm.

« L'erreur, vient de ce que l'on considère que l'amour, c'est ce qui est aimé et non pas ce qui est aimant.» Socrate.


Première enfance.

La peinture intitulée "D'après Cranach l’Ancien, Margarethe Luther" a été peinte d’après le biptique "Hans and Margarethe Luther" (1527), huile sur bois, de Lucas Cranach l’Ancien, 1472-1553,

Hans et Margarethe Luther sont les parents de Martin Luther. Le père, paysan d'origine, devient mineur dans une mine de cuivre de la région de Mansfeld, puis exploitant d'une mine de cuivre et d'une fonderie, ce qui lui permet d'acquérir le statut de bourgeois puis de magistrat. Hans Luther, ambitieux pour lui-même et pour sa famille, envoie Martin suivre ses études primaires et secondaires dans les écoles latines de Mansfeld, puis à Magdebourg et à Eisenach. Ces trois écoles se focalisent sur le trivium : la grammaire, la rhétorique et la logique. Luther l’insoumi, comparera plus tard sa scolarisation au purgatoire, puis à l'enfer.

L'enfance autrefois était plus courte qu'aujourd'hui : c'était l'âge de l'innocence et de l'irresponsabilité, elle se terminait vers dix ou douze ans avec la mise au travail précoce. C'était aussi le temps de la dépendance matérielle et juridique qui pouvait durer fort longtemps puisque, par exemple, en France, sous l'Ancien Régime, la majorité légale était de vingt-cinq ans pour les filles et de trente ans pour les garçons, ce qui signifiait que, jusqu'à ces âges, ils ne pouvaient se marier sans le consentement de leurs parents. L'histoire de l'enfance d’un individu remarquable touche à bien des domaines : vie quotidienne, croyances, religion, éducation, apprentissage, travail, droit. Mais l'histoire la moins connue de cette période cruciale de toute vie humaine est la première enfance, jusqu'à cinq-six ans, avant l'école, quand dans l’Europe féodale jusqu’à la renaissance le petit est alors entièrement confié aux femmes (1).

Jean-Bernard Pouchous - 2011

Bibliographie :

-1- Dominique Barthélemy, Philippe Ariès, Histoire de la vie privée. Tome II. De l’Europe féodale à la renaissance, éd. Seuil, coll. Points Histoire, 1999.

L'AUTEUR
LIENS UTILES

80 X 40

ICONODULE

CRITIQUE

Par tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now