GHIRLANDAIO (1449-1494) - Jeune femme


"D’après Ghirlandaio - Jeune Femme", 2010, acrylique sur toile, 35 x 27 cm.

« On n'atteint une civilisation que dans le temps long, la longue durée », Fernand Braudel (1902-1985).


Portraitiste.

La peinture intitulée "D’après Ghirlandaio - Jeune Femme", a été peinte d’après "Portrait de Jeune Femme" (1490), un tempera sur bois (44 x 32 cm.), de Domenico Ghirlandaio (1449-1494), exposé au Musée Calouste Gulbenkian de Lisbonne, Portugal.

Domenico di Tommaso Curradi di Doffo Bigordi, appelé couramment Domenico Bigordi dit Domenico Ghirlandaio (1), peintre italien de l'école florentine, eut Michelangelo Buonarroti dit Michel-Ange (1475-1564) comme élève. A Rome, le pape Sixte IV Francesco della Rovere (1414-1484) nommera le Pérugin à la tête chantier de la chapelle Sixtine qui sera inauguré le 15 août 1483. Ce vaste chantier réunira Botticelli (1444-1510) (les Épreuves de Moïse), Cosimo Rosselli (1439-1507) (l'Adoration du Veau d'or, le Sermon sur la montagne, la Cène ), Luca Signorelli (1450-1524) (le Testament, Mort de Moïse), le Pérugin (la Remise des clefs à Saint Pierre) et le Pinturicchio (1454-1513) (Moïse et Sephora en Égypte, le Baptême du Christ, fresques auxquelles collaborera le Pérugin) et Ghirlandaio (l'Appel de saint Pierre et de saint André),

De retour à Florence, son observation atten­tive des détails, son dessin minutieux et l’intégration dans ses œuvres des personnages contemporains, font de lui le portraitiste de la bourgeoisie florentine le plus renommé de la fin du XV e siècle. Très doué dans l'exécution de fresques, Domenico Ghirlandaio saura intégrer les apports de la Renaissance dans son oeuvre influencée par ses contemporains italiens et flamands. Ghirlandaio devient alors la figure emblématique qui incarne la délicate transition entre l'artisan médiéval et le génie de la Renaissance. L'artiste témoignera d'un réel talent pour restituer le caractère véridique de ce qu'il voit. Son oeuvre sera une évocation authentique de l'ancienne Florence et des personnages qu'il représentera, qu'il s'agisse de scènes (La vie de la Vierge et de saint Jean-Baptiste, à Santa Maria Novella de Florence) ou de portraits (Le vieillard avec un enfant, Musée du Louvre). Il participera en 1483, avec Botticelli, le Pérugin et Filippino Lippi (1457-1504), à la décoration de la villa de Laurent de Médicis à Spedaletto. Ses oeuvres principales seront la décoration de la chapelle familiale des Sasseti à Santa Trinita de Florence et du choeur de Santa Maria Novella (1485/1490).

Jean-Bernard Pouchous.

Bibliographie :

-1- Jean-K Cadogan, Domenico Ghirlandaio, artiste et artisan, éd. Flammarion, 2002.

L'AUTEUR
LIENS UTILES

80 X 40

ICONODULE

CRITIQUE

Par tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black